Logo Tête de Maure

ligue 2b

La Ligue de l'enseignement a été créée en 1866.

Organisation d’éducation populaire et d’économie sociale, la Ligue de l’enseignement est une confédération associative dont le rayonnement s’étend à l’ensemble du territoire Français elle est une association complémentaire de l’école et reconnue d'utilité publique.

Créée par Jean Macé avec pour principale visée une véritable démocratisation de l’enseignement public en accord avec la défense de l’idéal laïque, l’association s’est au fil des années positionnée sur l’ensemble des espaces éducatifs.
Son action s’inscrit dans et autour de l’école afin de permettre à l’enfant : épanouissement personnel, ouverture d’esprit, réussite sociale et éducative. L’importance de ce projet est l’éducation comme levier de formation de citoyens éclairés et donc garants d’une démocratie exigeante.
Avec une assise de 30 000 associations affiliées et 2 millions d’adhérents, la Ligue de l’enseignement s’appuie sur un réseau associatif très dense qui lui permet au quotidien d’agir efficacement et avec conviction en partenariat étroit avec les différents acteurs de la société.
En tant que mouvement d'éducation populaire, elle invite les citoyens à s'associer dans la lutte contre les inégalités, à débattre et à être acteurs dans la cité afin de construire une société plus juste, plus libre et plus solidaire visant à l'émancipation de tous.

En Haute Corse, de part son maillage très large du territoire, la Ligue de l’Enseignement assure une présence sur des espaces très hétérogènes.
Elle intervient sur des territoires urbains mais également sur des territoires ruraux. En accord avec les valeurs qu’elle défend, l’association est également très présente dans les espaces dits sensibles ou prioritaires auprès des populations les plus fragilisées socialement, économiquement et culturellement. Même si l’action de la Ligue de l’enseignement est étroitement liée à l’école, son action ne peut être réduite au temps strictement scolaire. La Ligue est un acteur éducatif transversal dans le sens où son projet éducatif prend forme aux différents temps éducatifs de la vie de l’enfant : le temps scolaire bien sur mais également le temps méridien, le temps périscolaire, le hors temps scolaire.

u dettu di u presidente...

La fédération de Haute-Corse de la Ligue de l’Enseignement (Falep 2B) est une des 102 fédérations de la Ligue Française de l’Enseignement. Elle est présente dans les régions, les villes et les villages de notre territoire.
Nous sommes des partenaires privilégiés de l’Education Nationale.
Nous soutenons l’action locale, sur le terrain, en nous associant aux institutions et aux associations qui partagent les mêmes valeurs. Nos engagements « politiques » sont, principalement, ceux de la Confédération nationale, à savoir : un mouvement d’Education Populaire et d’économie sociale et solidaire.
Dans notre département nous mettons en œuvre de nombreuses actions, en proposant nos compétences, pour l’accompagnement éducatif, la lutte contre les discriminations, la promotion de la laïcité comme valeur républicaine fondamentale, celle de la diversité culturelle, du développement durable...

Mais n’oublions pas les faits : notre région est une île avec sa personnalité, sa complexité, son éloignement des foyers économiques… Nous avons un taux de chômage moyen de 10% supérieur à celui du Continent et la vie y est plus chère...

Mais, tout en intégrant les processus de décentralisation, les rapports avec l’Europe, nous devons relever nos propres défis. Ce peuple insulaire, qui s’est façonné tout au long de l’Histoire sur cette montagne dans la mer (avec plus de 100 sommets qui dépassent 2 000 mètres), a des savoirs faire, des savoirs être à même de favoriser l’innovation, la créativité... et qui justifient la promotion de sa langue et de sa culture, indissociables de son développement durable.

La Corse est une terre d’intégration avec des Italiens, des Portugais, des Marocains… qui composent plus du tiers des habitants qui vit, harmonieusement, avec la population locale. Nous assumons et reconnaissons nos différences, qui sont le fondement de notre pacte social et nous engagent dans un pacte politique (l’insularité, la Méditerranée...)

Concluons avec l’appel de notre Secrétaire Général National « pour retrouver le goût de l’avenir, car il n’y a pas de fatalité. » « Inseme, ritruvaremu u gustu di l’avvene, perchè un c’è fatalità »

Jean Valère GERONIMI

la ligue en quelques dates...

• 1866
Jean MACÉ, professeur et journaliste, crée la Ligue de l’enseignement, une Ligue "pour" l’éducation destinée à rassembler et à éduquer les citoyens.
• 1881 - 1882
Après le vote des lois scolaires, la Ligue s’engage dans le soutien à l’école publique gratuite, obligatoire et laïque.
• 1901 - 1905
Les Républicains votent les lois de liberté d’association et de séparation de l’Église et de l’État pour la défense desquelles la Ligue a pris une part importante.
• 1926
La Ligue de l’enseignement devient une confédération. Elle décide de créer une fédération dans chaque département.

• Années 30
La Ligue se structure en secteurs d’activités socio-culturelles :
1928 : U.F.O.L.E.P. (Éducation Physique et Sportive)
1933 : U.F.O.L.E.A. (Éducation artistique : théâtre, chant, musique…)
1933 : U.F.O.L.E.I.S. (Éducation par l’image et le son, création des cinémathèques)
1934 : U.F.O.V.A.L. (Colonies de vacances et centres d’adolescents)
1936 : C.L.A.P. (Aviation populaire puis activités scientifiques)
1939 : U.S.E.P. (Éducation Physique et Sportive dans les écoles Primaires)
1939 La Ligue est considérée comme la plus grande organisation culturelle française.

• 1942
Le gouvernement de Vichy dissout la Ligue de l’enseignement. Reconstituée à la Libération, elle propose de profondes modifications du système éducatif et désire enrichir la vie culturelle française.
• 1947
La Ligue participe activement au Cartel National Laïque, puis aux États Généraux de Défense Laïque qui deviendront en 1953 le Comité National d’Action Laïque (CNAL).
• 1957
Création en Corse à Ajaccio de la Fédération des Associations Laïques d’Education Permanente.
• 1960
Le CNAL engage la lutte contre la loi du 31 décembre 1959 (dite loi Debré). Onze millions de signatures sont recueillies par les militants laïques.
• 1966
La Ligue s’engage dans la bataille pour promouvoir l’éducation permanente. Elle célèbre son centenaire.
• 1976
Avec la bi-départementalisation de 1975 création de la Fédération des œuvres laïques de Haute-Corse en mai 1976.
• 1979
Elle crée l’Université d’été de la communication d’Hourtin qui fut, jusqu’à une époque très récente, le lieu reconnu des rencontres et des débats sur les médias et la communication.
• 1994
Le 16 janvier 1994 est organisée à Paris une grande manifestation laïque : 1 million de personnes, se sont opposé avec succès à la modification de l’article 69 de la loi du 15 mars 1850.
• 1995
La Ligue de l’enseignement contribue à la création du réseau d’associations étudiantes Animafac et participe à la création des Juniors Associations.
• 1999
Elle lance le premier Salon de l’éducation destiné à tous les acteurs de l’école, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale. Cette manifestation est régulièrement reconduite.
• 2001
Elle signe la Charte d’engagements réciproques entre l’État et la Conférence Permanente des Coordinations Associatives (CPCA), instance de réflexion sur la promotion de la vie associative.

Célébration du centenaire de la loi de 1901.
• 2005
Célébration du centenaire de la loi de 1905 dite de séparation des Églises et de l’État. Rappelant ce contexte historique, la Ligue réengage le débat sur la laïcité de l’Etat et la défense du Service public.

Actu...

Actu

Calendrier Formations BAFA/BAFD
2020/2021

Actu

Ateliers CONTAMI, la reprise...
Lundi 21 septembre - 9h

Actu

Lire et Faire Lire Haute-Corse
C'est la rentrée pour les Bénévoles Lire et Faire Lire

Actu

C'est la rentrée pour les Ateliers du Bien Vieillir
Jeudi 10 septembre 2020 - 14h

Actu

Ateliers MAO, la rentrée
Mercredi 09 septembre 2020 - 14h

Actu

Clap de fin pour les vacances autrement 2020...
Conférence de presse finale