tete-de-Maure-CORSE

FaLEP
2B

Suivez-nous sur Facebook... 
-->
  • FALEP 2B
  • FALEP 2B
  • FALEP 2B
  • FALEP 2B
SEttimana di U LibrU
La Ligue de l'Enseignement de Haute-Corse sera présente à la Settimana di u Libru, le 22 avril 2018 sur le Vieux Port de Bastia, de 10h à 17h, avec les bénévoles Lire et Faire Lire qui animeront des ateliers autour des mots et de la lecture.


Article CORSE MATIN
Actu
ProjEt Film GUSP

Jeudi 22 mars 2018, premier atelier...


Le groupe participant au projet est composé de 13 personnes, 2 personnes ayant été excusées.
Mathieu CASTELLI, étudiant en dernière année dans la filière Cinéma / Audiovisuel de l’IUT de Corti fait une introduction en donnant la définition du mot « scénario » : un scénario est une histoire, avec un début, un problème, une fin. Il ne faut pas le confondre avec le découpage.
Le groupe est divisé en 3 afin de mettre en commun les problématiques qu’ils souhaitent aborder dans le film.
Après un temps de réflexion, les idées sont notées au tableau et regroupées par catégorie.
Les idées retenues sont :

  • Le tri sélectif, non respecté, mal fait

  • Les encombrants qui posent des problèmes visuel, s’éparpillent, les décharges sauvages

  • L’incivilité avec notamment les besoins faits dans les halls d’immeubles, contre les murs

  • Les poubelles jetées n’importe où, éventrées

  • Les excréments d’animaux

  • Les mégots, canettes qui restent à terre longtemps, qui sont un danger pour les enfants

  • Les prospectus, les tickets à gratter

  • Les déchets, emballages d’après soirées

  • Les huiles de moteur

  • l’inconscience, l’indifférence envers l’environnement

  • L’écologie

  • L’image de la ville


De toutes ces problématiques un thème global se profile : l’incivilité
Les 3 problèmes qui en découlent sont :

  1. Le problème visuel : cela nuit à l’image de la ville, dégrade le patrimoine, nuit à chacun

  2. Le problème sanitaire

  3. Le problème sécuritaire


Ces 3 problèmes peuvent être traités en parallèle.
Une idée est proposée : le travail des éboueurs
À l’issue de cette réunion, Mathieu demande au groupe de travailler individuellement à un petit scénario qui reprenne les 3 problématiques.
Le prochain atelier est fixé au Mercredi 4 avril de 9h30 à 12h00 dans les locaux de la Ligue de l’Enseignement, à la Maison des Associations.

Description de l'action...


Cette action est menée dans le cadre de la GUSP (Gestion Urbaine et Sociale de Proximité) du centre ancien de BASTIA.
La Ligue de l'Enseignement de Haute-Corse en est le porteur de projet.


Réalisation d’un clip vidéo de 3 à 4 mn, fait par et avec un groupe d’habitants du centre ancien de Bastia, ayant pour sujet la gestion de la propreté en général et des déchets en particulier sur le secteur, le comportement du public vis-à-vis de ces déchets.
Ce clip se fera avec le concours de Matthieu CASTELLI, qui participera à l’élaboration du scénario et qui réalisera et montera le film. La musique sera créée par le groupe de jeunes rappeurs participants à l’atelier MAO que nous organisons dans nos locaux tous les mercredis.
L’objectif de ce film est de sensibiliser les habitants sur le fait que la propreté et, par extension, le bien-vivre dans leur quartier, est l’affaire de tous.
Afin de mener à bien cette action, le groupe devra être composé de personnes motivées par le sujet, qui s’impliqueront dans la durée. Il devra en outre être significatif de la mixité de population (générationnelle et socio-culturelle) du secteur.
Déroulement de l’action :

  1. Constitution du groupe d’usagers qui participera à l’action, sur la base de 12 personnes.

  2. Première réunion d’information à la Maison du Centre Ancien avec le groupe d’usagers et les autre acteurs de l’action afin d’expliquer le projet, de fixer les jours d’ateliers et de tournages.

  3. 4 Ateliers de préparation pour l’écriture du scénario.

  4. 2 journées de tournage

  5. Montage du film (fait par Matthieu CASTELLI)


Actu

 

 

 

Voir la convention GUSP

CaravanE dE la légalité
La caravane de la légalité s'arrétera à Bastia lundi 9 avril 2018, dans l'enceinte du lycée Giocante de Casabianca, de 10h à 17h.

La caravane internationale anti-mafia, en cohérence avec son histoire, se propose , en 2018, de faire porter plus spécialement son attention sur les grandes transformations des organisations criminelles, mafieuses ou non. Les mafias, partout, sont un phénomène complexe, articulé, jamais statique.
Pour cette raison, il est nécessaire de faire une lecture complète de l'organisation ou du système ramifié qui unit les chefs, les hommes de main, les complices… Un système élastique, adaptable à différents territoires et pays.
Capable d'utiliser la violence si nécessaire, mais essentiellement intéressé à opérer dans l’ombre. Un phénomène global qui ne pourrait pas vivre sans complicités politiques , du monde des affaires, de gens au-dessus de tout soupçon. Un phénomène qui se cache cependant derrière des stéréotypes, des mythes, de fausses idéologies ou des causes politiques, qui cherche un consensus de manière ambiguë, masquant son but réel : le profit.
Les organisations criminelles en Europe véhiculent des sommes égales au produit intérieur d'un seul pays, une masse d'argent devant laquelle la vie humaine a peu de valeur.
L'absence de politiques sociales pertinentes, la difficulté de se reconnaître dans un projet et une identité, la fascination d'un mythe, font que de nombreux jeunes sont désormais attirés par des organisations criminelles à la recherche d'un rôle et d'un sentiment d’appartenance au-delà de l’argent facile.
L'édition de la caravane 2018 se concentrera sur la problématique stéréotypes, identités, cultures. Les stéréotypes sont l'un des plus grands dangers,entraînant la sous-estimation du phénomène, sa difficile appréhension, l'incapacité de lire les mutations . L’identité, la possibilité de se reconnaître dans un groupe, dans des valeurs, sont les mots sur lesquels agir pour former des citoyens responsables. La lutte contre les organisations criminelles nécessite une forme adaptée et consciente des phénomènes qui affectent nos communautés. Le nihilisme et l'absence de valeurs - à partir de sa propre vie et de celle des autres - émergent de plus en plus dans les choix de nombreux jeunes qui se laissent fasciner par des organisations criminelles,devenant les instruments de ceux qui n'ont qu'une logique de profit illicite.
La légalité est un concept vide si elle n'est pas accompagnée du terme «démocratique», ou si l’on n’a pas l'ambition de tendre vers la justice sociale. La culture, les cultures sont l'instrument le plus approprié pour réaliser l’insertion sociale, pour remplir les espaces de plus en plus facilement occupés par les pouvoirs criminels. Mais les cultures doivent être connues, partagées, appropriées par ceux qui font des choix politiques, par ceux qui agissent dans les territoires, par les éducateurs.
Arci et la Ligue de l'Enseignement promeuvent les pratiques culturelles comme instrument d'émancipation, l'éducation populaire comme méthode éducative pour le développement de tous . « La première condition de gagner une guerre est de combattre » - écrit le sociologue Della Chiesa - l'un des plus grands experts européens dans le domaine de la lutte contre les organisations criminelles - « mais pour le combattre » - ajoute t-il— « vous devez comprendre ... que vous avez un ennemi en face ». L'ennemi a un masque, le temps est venu de l'arracher.


Actu
LEncEmEnt du ProjEt Européen elle...
La rencontre de lancement du projet européen ELLE (Empowerment of Migrant Women Through Literacy and Language Learning) s’est déroulée en Espagne les 29 et 30 novembre derniers, en présence des cinq pays partenaires du projet (Espagne, Suède, Allemagne, Irlande et France), rencontre durant laquelle un plan d’action a été décidé.
L'objectif du projet ELLE est de proposer des méthodes novatrices d'apprentissage pour améliorer les compétences en langues étrangères chez les migrantes, les réfugiées et les demandeuses d'asile peu qualifiées, favorisant leur intégration et participation active à la société dans les pays partenaires du projet (France, Espagne, Suède, Irlande et Allemagne).
Il s’agit de répondre aux besoins spécifiques des femmes migrantes peu qualifiées à travers le développement de compétences en alphabétisation, l’apprentissage de la langue nationale du pays de résidence, le développement des compétences en leadership, en appliquant des méthodes pédagogiques/ approches novatrices.



En savoir plus : www.elleproject.eu


Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Actu
Vernissage maison du centre ancien - 31/01/2018




















Actu




exposition à la maison du centre ancien
Le concours de dessin organisé cette année pour la 4ème édition de la Bourse Aux Jouets a été un succès avec 224 dessins reçus...
Du 31 janvier au 16 mars 2018 tous ces dessins seront exposés à la Maison du Centre Ancien - Cours FAVALE – 20200 BASTIA.

Le vernissage se fera mercredi 31 janvier à 15h - Petits gâteaux et boissons...

Renseignements :
Maison du Centre Ancien - 04 95 58 89 39/40
FALEP 2B - 04 95 36 17 62

Actu